Une Croky Cup sera-t-elle suffisante pour sauver Yannick Ferrera?

En cas de victoire contre le Club de Bruges dimanche, le Standard de Liège aura réussi sa saison malgré les nombreuses secousses. Le club principautaire est en quête de stabilité, mais cela se fera-t-il avec un nouveau coach? Fort probable.

Yannick Ferrera a réussi à faire du Standard un prétendant à une place en Play-Offs 1 après un départ catastrophique. Slavo Muslin avait fait des dégâts dans son noyau et il a donc fallu du temps au jeune coach de Saint-Trond pour trouver la bonne formule au niveau tactique mais également sur le plan mental avec son groupe.

Le Standard a connu la dernière place mais est vite revenu sur les talons des équipes du bas du Top 6. Seulement, les Rouches se sont crashé à plusieurs reprises alors qu’ils avaient tout en main pour briller. A Ostende, contre Saint-Trond, à Westerlo, à Malines… les exemples sont trop nombreux.

Ferrera n’a pas été aidé

Les Liégeois évoluent avec un onze de base différent à chaque fois. Les blessures, suspensions et baisses de forme n’aident pas Ferrera, les critiques concernant cet aspect sont un peu sévères. Ferrera veut du rendement et a par exemple mis Boschilia sur le côté, même s’il est difficile de comprendre pourquoi le jeune Badibanga, tout sauf efficace, a reçu autant de temps de jeu.

Quand le Standard a déçu, Ferrera n’a pas non plus été aidé par ses joueurs. Des erreurs, des cartes rouges et il faut bien le dire, un manque de passion. Pourtant, le coach fait son maximum pour éviter cela, mais peut-être que son fort caractère ne lui permet pas d’obtenir les effets escomptés sur son groupe, à force de provoquer des étincelles.

Des excuses qui ne passent pas

Ce qui fâche pas mal de supporters actuellement, c’est la communication. Coach comme joueurs, on dédramatise la situation, on remet à chaque fois sur la table la dernière place en octobre. Mais cette excuse, elle ne passe pas vraiment. Surtout quand on est au Standard et que l’écart n’était pas si grand.

Le dernier bilan était l’un des meilleurs du championnat? C’est bien, mais il n’y pas non plus de quoi être fier quand on regarde la concurrence. Faire mieux qu’Anderlecht, c’est bien, mais on parle bien d’une équipe avec un coach sur la sellette. Il n’y a plus que la direction mauve pour le soutenir, c’est moins le cas pour Ferrera.

Son bilan est loin d’être suffisant, le loupé des Play-Offs n’a pas plu. Dimanche, le Standard a une Coupe à gagner. Ce serait magnifique pour eux au vu de la saison. Mais ça ne devrait pas être suffisant pour que Ferrera puisse être conservé à l’entre-saison. Même si les Rouches étaient en PO1 d’ailleurs.

Le duo Van Buyten – Henrotay veut voir quelqu’un d’autre. Le Standard est en quête de stabilité, mais il y aura encore de nombreux changements pour que cela se produise. Plusieurs transferts entrants et sortants se produiront encore cet été. Et l’octroi d’une place en Europa League sera déterminant.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire