Vous êtes ici
Home >> Sport/foot magazine >> Comment gagner les laids matches

Comment gagner les laids matches

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, on n’a pas vu grand chose dans les derniers matches du Standard mais les résultats sont là.

Point de vue spectacle, question attractivité, les play-offs ont vraiment mal commencé. On n’a pas vu grand-chose dans ce Standard – Charleroi dont tout le monde avait tant parlé au cours des jours précédents. Une des conclusions de la soirée est que s’il y avait une équipe qui méritait de gagner, c’était le Standard. Il n’y a pas eu de vol dans ce rendez-vous, c’est mieux comme ça. J’ai trouvé Charleroi plus stable que dans ses matches précédents en 2018, mais c’est encore une défaite au bout du compte et le prolongement d’une mauvaise série.

Charleroi est une équipe qui mise sur le fait qu’elle ne doit pas prendre de but et, s’il y a une opportunité sur un coup franc ou une contre-attaque, cette tactique attentiste peut rapporter trois points de temps en temps. Mais au Standard, les Carolos n’ont vraiment pas su être dangereux. Quand tu joues comme ça, c’est très compliqué de marquer ne fût-ce qu’un petit but. Charleroi a maintenant deux matches à domicile pour se refaire et retrouver le chemin de la victoire, contre Anderlecht et Gand. Si ça ne se passe pas bien, je crains fort que ce club puisse faire une croix sur ses espoirs de qualification européenne.

Du côté du Standard, même quand il ne se passe pas grand-chose sur le terrain, il y a toujours quelque chose à dire. Ce derby m’a rappelé la physionomie de la finale de la Coupe de Belgique. Ce n’était pas beau à voir mais au bout de l’ennui, ce sont les Liégeois qui ont émergé. Ils ont été solides, ils n’ont concédé qu’un minimum d’occasions à Charleroi, et quand tu as l’un ou l’autre artiste capable de frapper juste à n’importe quel moment, ça aide. Cette fois, c’est Edmilson qui s’en est chargé. Quel bijou, son but ! Quand ce n’est pas lui, ça peut être Mehdi Carcela. Contre Charleroi, il n’a pas été très efficace, mais il garde toujours quelque chose de particulier dans les pieds. Ce joueur est une menace potentielle permanente. Et donc, le Standard confirme qu’il gagne les laids matches !

Après la victoire en Coupe, on avait prédit que cette équipe risquait fort de jouer un rôle dans les play-offs. C’est bien parti. Maintenant, on ne va pas dire que tout ça se fait dans une sérénité totale… Il n’y a pas longtemps, j’ai expliqué que c’était bien qu’il y ait enfin de la stabilité dans ce club. Bruno Venanzi dans le bureau de président, Olivier Renard dans le costume directeur sportif, Ricardo SaPinto avec le training d’entraîneur. Mais c’était trop beau… Je veux évidemment parler des rumeurs d’arrivée de Michel Preud’homme. Le timing n’aurait pas pu être plus mal choisi. C’était un moment malheureux pour qu’on commence à parler de ça. Si ça devait sortir, il aurait fallu que ça sorte seulement après les play-offs.

En attendant, le mal est fait. Le mal, c’est pour Ricardo Sa Pinto. Il faut se mettre à sa place. Il a à peine ramené la Coupe à Liège, qu’on dit qu’il va être remplacé. Maintenant, il doit se mettre à la place des médias. Sa conférence de presse après la victoire contre Charleroi était surréaliste, il a accusé les journalistes de ne pas l’avoir félicité et d’écrire sur un retour de Preud’homme, et il a annoncé qu’il ne s’exprimerait plus cette saison. Mais à qui faut-il en vouloir ? Aux médias qui n’ont fait que leur boulot en relayant la rumeur Preud’homme ou à la direction qui a commencé à discuter avec un possible nouvel entraîneur ? Ne confondons pas tout. Sa Pinto se trompe de cible. Les supporters sont chauds, directement, pour rapatrier une icône du club. On sait que là-bas, ça marche à tous les coups, ça touche à fond l’affect du public. On l’a encore vu avant le coup d’envoi vendredi soir, quand Wilfried Van Moer, Eric Gerets, Léon Semmeling et Christian Piot sont montés sur le terrain avec la Coupe de Belgique. Avec le but d’Edmilson, c’était le seul beau moment de la soirée, finalement.

 

Facebook Comments
Similar Articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top