Collins : « Rednic m’a vraiment conseillé le Standard »

L’arrière latéral camerounais a fait ses débuts en Jupiler Pro League lors de deux affiches. Fai a alterné le bon et le moins bon en remplacement de Goreux, de retour à l’entraînement.

Yannick Ferrera avait expliqué que Fai Collins avait besoin de temps pour s’adapter au football belge. Le coach du Standard a tout de même lancé le Camerounais de 23 ans lors des rencontres contre Charleroi et à Anderlecht en l’absence de Goreux. « Ce n’était ni bon, ni mauvais », a-t-il déclaré lors de sa présentation à la presse.

Le championnat belge est plus tactique

« Ce n’était pas trop difficile car nous avons bien joué en équipe. Le championnat belge est plus tactique qu’en Roumanie, là c’est surtout un jeu physique. J’ai encore beaucoup à apprendre », avouait Fai.

Son ancien coach au Dinamo Bucarest n’était autre que Mircea Rednic. « Il m’a conseillé de rejoindre le Standard. Il était triste de mon départ, mais surtout heureux car c’est un pas en avant dans ma carrière. Il était très proche de moi, je peux confirmer qu’il est une sorte de père pour les joueurs. »

Je ne sais rien de Broos

Après Eyong Enoh, le Standard compte un second international camerounais dans ses rangs. Désormais, Fai va devoir séduire Hugo Broos, le nouveau sélectionneur. « Je ne sais rien à propos de lui. J’espère être présent avec le Cameroun mais il va falloir jouer en club. Enoh m’aide beaucoup depuis mon arrivée, j’apprends beaucoup d’un joueur important. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire