Vous êtes ici
Home > RTBF > Charleroi favori dimanche au Standard… Vraiment ?

Charleroi favori dimanche au Standard… Vraiment ?

Depuis l’arrivée de Felice Mazzu à la tête du Sporting de Charleroi en mai 2013, les Zèbres se sont petit à petit installés dans les hautes sphères de la Pro League. En constante progression depuis 4 ans, les Carolos, actuellement leaders ex-aequo avec un exceptionnel 15/15, vont se présenter dimanche à Sclessin face à un Standard moribond dans le costume du favori. Pourtant, les duels contre les Rouches ne réussissent pas vraiment à Mazzu et ses hommes. Souvenirs.

Pour sa première expérience en Pro League, Mazzu connait un début de saison mitigé. Avec trois victoires, trois partages et quatre défaites, les Carolos, 9èmes, se déplacent à Sclessin pour affronter le leader du championnat. Le Standard, vainqueur lors des 9 premières journées, vient cependant de trébucher sur la pelouse de Zulte Waregem (1-0). La rencontre est disputée. Jelle Van Damme répond à l’ouverture du score de David Pollet. A dix minutes du coup de sifflet final, Sébastien Dewaest redonne l’avance aux Zèbres mais Imoh Ezekiel passe par là dans les derniers instants et sauve le point du partage (2-2).

Au match retour, les Standardmen sont toujours solidement installés en tête du championnat et n’ont plus perdu depuis leur revers à Zulte (9 victoires et 6 partages). Charleroi, 12ème, lutte avec ses armes mais doit s’incliner à domicile sur un but de Mehdi Carcela à un quart d’heure du terme (0-1).

Le Standard termine premier de la phase classique mais s’efface devant Anderlecht en Playoffs I et laisse filer le sacre pour deux petits points. Dixième après les 30 premières journées, Charleroi achève sa saison à la deuxième position du groupe B des PO II.

Saison 2014-2015

La première journée de cette nouvelle saison oppose déjà les deux clubs wallons. Les Zèbres sont pris à froid à Sclessin. Les Liégeois ne font pas dans le détail. Geoffrey Mujangi Bia s’offre un doublé en première période. Mehdi Carcela clôt les débats à l’heure de jeu au plus grand bonheur des fans rouches (3-0).

Les protégés de Mazzu digèrent très mal cette lourde défaite et doivent attendre la 5ème journée pour s’imposer et commencer à remonter au classement. De son côté, le Standard s’effondre après ses deux premiers succès mais se reprend après le limogeage de Guy Luzon et une victoire importante à Anderlecht fin octobre.

A l’aube du match retour lors de la 18ème journée, les deux clubs francophones jouent des coudes et visent tous les deux une place dans le Top 6. La rencontre est acharnée mais Igor De Camargo est à la bonne place pour donner la victoire aux Liégeois (0-1).

Au terme d’une phase classique très disputée, le Standard et Charleroi sont qualifiés pour les PO I. Lors de leur double confrontation dans ce dernier sprint, les deux équipes s’imposent à domicile. Clément Tainmont est l’unique buteur au stade du Pays de Charleroi (1-0), Imoh Ezekiel et Jorge Teixeira fêtent le dernier match de la saison avec leurs supporters (2-0).

Le Standard termine 4ème des PO I juste devant… Charleroi.

Saison 2015-2016

Lorsque le Standard se déplace à Charleroi pour le compte de la 12ème journée, rien ne va plus en bord de Meuse. Yannick Ferrera a repris le flambeau depuis cinq matches mais la spirale de la défaite est toujours d’actualité (7 revers en 11 parties). Les Carolos connaissent également un début de saison compliqué mais parviennent à sauver les meubles (14 points sur 33 possibles). Dans un match rendu tendu par des jets de fumigènes et de pétards, les Liégeois ouvrent le score grâce à Dino Arslanagic. Toutefois, Jérémy Perbet et Amara Baby renversent la situation. A un quart d’heure du coup de sifflet final, l’arbitre de la partie est obligé de suspendre les débats. Après 10 minutes, les deux formations reviennent sur la pelouse. Cette interruption est bénéfique aux Rouches qui s’imposent finalement en fin de match grâce à Jelle Van Damme et Renaud Emond (2-3).

A quatre journées de la fin de la phase classique, les deux équipes se retrouvent à Sclessin. La lutte pour les Playoffs I est acharnée. Les hommes de Mazzu s’inclinent lourdement face à un Standard qui retrouve des couleurs. Ivan Santini, Adrien Trebel et Mathieu Dossevi plombent les derniers espoirs carolos (3-0). Les Rouches y croient jusqu’au bout mais doivent au final se contenter des PO II.

Le Standard, vainqueur de la Coupe, achève la saison à la 2ème place du groupe A des PO II. De son côté, Charleroi domine le groupe B, s’impose en finale des PO II mais échoue en barrage pour l’Europa League.

Saison 2016-2017

Invaincus lors des trois premières journées, les Zèbres (2 succès et un partage) sont troisièmes lorsqu’ils se déplacent à Liège. Le Standard est un peu plus à la peine (1 victoire, 1 défaite et 1 partage). Cette rencontre sans saveur se solde par un match nul et vierge. Ferrera est limogé une semaine plus tard.

En décembre, les deux clubs se retrouvent à Charleroi pour le compte de la 17ème journée. La tension est palpable dans les tribunes. A tel point qu’après moins de 70 minutes, l’arbitre de la rencontre arrête définitivement les frais. Si les Rouches mènent 1-3 sur le terrain à ce moment-là grâce à un doublé d’Orlando Sa et à Ishak Belfodil qui répondent à Djamel Bakar, la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport (CBAS) décide de n’attribuer aucun point pour ce match.

Le Standard ne parvient jamais à retrouver une place dans le Top 6 et doit se contenter à nouveau des Playoffs II. Il termine la saison à la 4ème position du groupe A.

Dans le même temps, Charleroi se qualifie de justesse pour les PO I et y prend la 5ème place.

Commentaires

Commentaires

One thought on “Charleroi favori dimanche au Standard… Vraiment ?

Laisser un commentaire

Top