Search

Cette statistique étonnante de Jankovic et de bon augure pour le Standard avant le choc face à Anderlecht

Avec Malines, il n’a jamais perdu contre Anderlecht et a souvent battu le Partizan Belgrade avec l’Étoile Rouge.

Aleksandar Jankovic s’apprête à vivre, ce dimanche, son premier Clasico. Un moment particulier même si, à quarante-quatre ans, il a déjà connu ce genre de rencontre. « Je suis motivé, comme tous les jours. Ce n’est pas mon premier derby. Tout ce qui compte, à mes yeux, est de montrer la même mentalité que lors de notre déplacement à Amsterdam, confirmer nos trois dernières belles sorties en championnat et nos trois clean sheets », disait le coach.

Lorsqu’il était en poste à l’Étoile Rouge de Belgrade, Aleksandar Jankovic a affronté le Partizan à deux reprises avec, tout d’abord, une large victoire à domicile (4-1) avant d’aller chercher un bon point à l’extérieur (1-1). Il a encore été plus en réussite face à l’autre club de la capitale avec deux succès face à l’OFK Belgrade (1-0, 2-0).

Son deuxième passage sur le petit banc du club étoilé a été plus contrasté avec une défaite (1-0 à l’OFK Belgrade), un nul (1-1 au Rad Belgrade) et une victoire (3-2 face au Partizan). « Ce derby face au Partizan est très réputé sur le continent mais aussi très chaud. Mais je ne vais pas commencer à le comparer au Clasico car, selon moi, chaque derby a son histoire. »

Il ne compte donc tirer aucun avantage de ces précédents, tout comme son brevet d’invincibilité face aux Bruxellois durant son passage à Malines. En quatre confrontations, il a signé… quatre nuls face à son futur adversaire en championnat (trois fois 1-1, une fois 2-2). « Mais ça ne va pas m’aider à gagner dimanche », réfute-t-il, pas spécialement intéressé par les statistiques.

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire