Vous êtes ici
Home >> Walfoot >> Bokadi, 490 jours plus tard, assure à la place de Luyindama : « Il était prêt »

Bokadi, 490 jours plus tard, assure à la place de Luyindama : « Il était prêt »

On l’avait connu comme médian défensif fiable lors de ses premiers mois chez les Rouches, l’international congolais est maintenant de retour en tant que défenseur central, après plus des mois et des mois à l’arrêt.

Le 1er octobre 2017, Merveille Bokadi quittait la pelouse du stade Constant Vanden Stock la tête basse. Le Congolais souffrait d’une déchirure des ligaments croisés, qui allait l’écarter des terrains pour le restant de la saison, avant de connaître d’autres pépins physiques les derniers mois.

Le 3 février 2019, Bokadi profitait du transfert de son compatriote Luyindama et de la petite blessure de Kosanovic pour rejouer… face à Anderlecht. Un clin d’oeil du destin, positif. Car en plus, l’ancien joueur de Mazembe a livré une belle rencontre, après quelques premières actions un peu hésitantes.

Les blessures? Comme si je n’avais rien eu

« J’étais un peu hésitant en début de match, mais au fil des minutes, j’ai gagné en confiance », réagissait le Congolais. « Rejouer contre Anderlecht, après ma blessure là-bas, ça m’a boosté un peu plus », avouait-il.

Les Mauves n’ont pas réussi à le passer. « On m’avait mis en confiance, et je me suis entraîné toute la semaine comme défenseur central. C’est un poste que je connais pour y avoir été formé et j’y évolue aussi en équipe nationale. Mais on ne m’avait pas prévenu que j’allais commencer », souriait-il.

Si Kosanovic partait favori pour remplacer Luyindama, le Serbe voit son équipier marquer des points, qui est prêt à enchaîner. « Les blessures sont oubliées depuis un moment. C’est comme si je n’avais jamais rien eu », nous assurait-il.

« Signer son retour après un an et demi, ce n’est pas facile. J’espère qu’il va pouvoir continuer comme ça et enchainer les matchs », lui souhaitait Razvan Marin, pas si étonné. « Il a fait une bonne préparation à Marbella, il s’est bien entrainé et était fit. »

« On m’a parlé avant le match d’un choix surprenant et risqué pour Bokadi », a réagi Michel Preud’homme. « Mais hormis ses dix premières minutes un peu hésitantes, il était très bien dans son match. Il était prêt pour jouer d’emblée un choc. »

Il n’a donc fallu que 90 minutes pour rassurer un bon nombre de fans après le départ soudain de Luyindama.

Facebook Comments
Similar Articles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top