Benito Raman : « On peut faire mal à cette équipe du Pana »

«Cette rencontre est une finale, non seulement pour nous, mais également pour le Panathinaïkos. »

Ces mots sont d’Aleksandar Jankovic. Il les a prononcés à peine entré dans la salle de presse de fortune du stade athénien. C’est en effet sur un terrain de… basket au coeur même de l’enceinte du Pana que le coach s’est exprimé, juste avant de pénétrer sur le terrain, théâtre de l’affrontement de ce jeudi, pour une séance d’entraînement d’une petite heure. Une affiche européenne, une finale… Le Standard va devoir se montrer à la hauteur de l’événement. Pas question donc d’aborder cette rencontre comme les Rouches l’ont fait à Ostende.

L’ambiance sera chaude, mais seulement 12.000 fans sont attendus

«Nous devons réagir et gagner ! », lance Benito Raman, l’air serein, les mains dans les poches. «Nous venons pour cela. Logiquement, l’Ajax devrait prendre la mesure du Celta Vigo donc nous pourrions rejoindre les Espagnols au classement. La qualification reste possible. L’an passé, Gand n’avait qu’un point après trois matches disputés mais il a gagné à Lyon et deux fois à la maison par la suite. Tout est donc possible. Je sais que la tâche s’annonce compliquée, mais nous ferons tout pour sortir victorieux. L’ambiance qui régnera dans le stade ne me fait en tout cas pas peur… » Les Grecs sont en effet connus pour leur capacité à enflammer un stade, mais il n’y aura que 12.000 personnes ce jeudi. «Nous pouvons faire mal à cette équipe du Panathinaïkos. Si nous jouons comme nous l’avons fait à domicile, lors du match aller, nous avons des chances de gagner ou d’au moins prendre un point. »

Eyong Enoh, lui, n’hésite pas à mettre la pression sur les Grecs. «Ils ont bien plus besoin de la victoire que nous », explique-t-il alors qu’il s’apprête à monter dans le car. «Cela va nous profiter. Ils vont devoir sortir pour attaquer et cela va créer des espaces. De notre côté nous allons devoir rester bien en bloc et concrétiser nos occasions. Et, surtout, faire preuve d’une grande motivation. Le groupe a du caractère, même s’il est légitimement touché après deux défaites de rang, en déplacement. Nous avons conscience que nous ne nous exportons pas bien, mais nous devons commencer à prendre des points loin de nos bases. Nous allons tenter de déclencher cela à l’occasion de ce match à Athènes. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire