Belfodil a déjà charmé Sclessin

Le Standard, qui cherchait un successeur à Ivan Santini, a flairé le bon coup en amenant Ishak Belfodil en bords de Meuse. Le grand attaquant algérien de 24 ans, buteur face à Genk, a déjà charmé tout Sclessin. Sa montée en puissance attendue dans les prochaines semaines est susceptible d’emballer une Jupiler Pro League en quête régulière de vrais talents.

Porté par un vent de fraîcheur né d’un mercato estival (très) animé dans la dernière ligne droite, le Standard version Aleksandar Jankovic a proposé quelques changements dans une équipe de titulaires notamment ouverte à l’installation directe de deux transfuges : William Ribeiro Soares et Ishak Belfodil.

Un baptême du feu réussi pour Ishak Belfodil qui n’a attendu que 35 secondes avant de commettre la première faute de la partie (accrochage sur Jere Uronen) ! Un excès d’engagement qui témoigne de sa grinta et qui a été applaudi par un public de Sclessin toujours friand de ce genre d’impétuosité. Les supporters rouches n’ont d’ailleurs pas tardé à adopter définitivement l’Algérien de 24 ans et aux faux airs d’Alexandros Kaklamanos. Du haut de son mètre nonante- deux, l’attaquant a été à la conclusion d’une première escarmouche sur un centre de Matthieu Dossevi (7e) avant de régler la mire sur un service de Jean-Luc Dompé quatre minutes plus tard et d’ouvrir la voie au succès aux Liégeois.

Du haut de son mètre nonante-deux, Belfodil a pesé sur la défense de Genk

Imposant, voire intimidant, car servi par un gabarit de déménageur, l’Africain formé à Clermont et à Lyon n’a laissé aucune chance à Marco Bizot en se libérant vigoureusement du marquage de Sébastien Dewaest. Son association avec Benito Raman a affiché des signes évidents de complémentarité, même si les deux Standardmen n’ont que (trop ?) rarement combiné entre eux.

Mais l’intensité qu’ils ont assurée (et assumée) démontre une réelle implication collective, un sens du sacrifice qui ne se limite pas à quelques retours défensifs. Le numéro 99 des Rouches a toujours été très intelligent dans son placement et a régulièrement dialogué avec ses partenaires afin de délimiter ses zones d’influence. Ce qui ne l’a pas empêché de sortir de son espace de jeu et à proposer des solutions grâce à de multiples décrochages et autres appels. Utilisant son (large) corps à bon escient, Ishak Belfodil n’est pas dénué d’une certaine technicité et peut très bien ajuster de courtes passes rapides (à l’image de son subtil une-deux avec Junior Edmilson à la 72e) ou déployer sa grande carcasse dans des lignes de course bien spécifiques.

Sa présence a énormément pesé sur une défense et un entrejeu limbourgeois sèchement affaiblis et incapables de le priver de ballons. Même s’il est en manque de rythme et, donc, de réelles certitudes quant à son niveau actuel, l’Algérien a posé les bases d’une future réussite dans notre championnat. Un renfort de choix qui brise les préjugés liés aux mouvements effectués dans les dernières heures du mercato et souvent considérés comme peu judicieux… «Et il n’est qu’à 50 % de ses possibilités », martèle son capitaine Adrien Trebel.

William Ribeiro Soares, lui, n’a pas toujours été très consistant dans son placement

La standing ovation que les fans liégeois lui ont réservée lors de son remplacement (80e) est en tout cas à la hauteur de telles déclarations. Au final, ce rendez-vous a parfaitement réussi aux néo-pions offensifs puisque Orlando Sa, qui a remplacé Benito Raman en fin de partie, a lui aussi trouvé le chemin des filets. Également titularisé face à Genk, William Ribeiro Soares a par contre connu un démarrage plus compliqué. Rude dans les duels (qu’il semble affectionner), le défenseur brésilien s’est glissé dans la mouvance locale mais n’a pas toujours fait preuve d’assurance dans son placement. Son tacle totalement manqué sur Alejandro Pozuelo (6e) a offert la toute première grosse opportunité de la partie au Racing ; son manque de vivacité au moment de se retourner a également dû être compensé par le sens du positionnement inné de Kostas Laifis, son complice dans l’axe de la défense.

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire