Badibanga : « Trop d’écart entre les lignes »

La deuxième mi-temps bâclée par le Standard rend le match retour très intéressant. À Sarajevo, le Zeljeznicar a toutes ses chances grâce à son but marqué à Sclessin.

C’était facile pour le Standard durant les 45 première minutes. Un peu trop même. Donc les joueurs de Muslin ont levé le pied…une bien mauvaise idée. Car au lieu de creuser un écart qui méritait d’être plus large, les Liégeois ont laissé les Bosniens venir dans leur moitié de terrain et les hommes d’Odovic en ont profité pour réduire l’écart à 2-1, avant que le buteur Delmic ne trouve le poteau.

« Nous avons trop reculé et ils ont pris confiance, a déclaré Ricardo Faty. Nous ne sommes pas dos au mur mais il faudra se battre là-bas. On sait que l’atmosphère y sera chaude. »

Trop d’écart entre les lignes

De son côté, Eyong Enoh préférait ne pas dramatiser. « Ce n’est que notre deuxième match, le chemin sera encore long. Il faut retenir le positif et il y a un match dimanche qui nous aidera à aborder ce match retour. En deuxième mi-temps, le Zeljeznicar est parvenu à sortir et nous n’avons »

Beni Badibanga, pour sa première titularisation, analysait bien ce qu’il s’est passé. « Il y a eu un petit excès de confiance oui, mais surtout de la désorganisation. L’écart entre les lignes a bien grandi en deuxième période. C’est ce qui leur a permis de revenir au score. »

Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport sur le Standard de Liège

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire