Vous êtes ici
Home > Standard-Rouche.be > Après 6 mois d’attente, que peut-on attendre du Standard ce soir ?

Après 6 mois d’attente, que peut-on attendre du Standard ce soir ?

Fallback Image

En guise d’introduction, je dirais que si vous me lisez ce jour et me lirez sans doute encore à l’avenir, c’est essentiellement dû la mesquinerie des journaux populeux qui ont contraint notre administrateur à retirer tous les articles émanant de ces rapaces. Pardi, il faut leur laisser la belle place, alors qu’à aucun moment notre administrateur n’en n’a revendiqué la pérennité, respectant tout au contraire l’identité des auteurs.

Soit, le monde du bussiness est ainsi fait, on ne va pas le changer. Et donc, tout naturellement, je me suis proposé. Je n’ai aucun antécédant dans le domaine du journalisme, juste une certaine facilité à écrire, surtout sur des articles et des sujets que je connais et qui soulèvent mon anthousiasme.

J’espère donc qu’ils trouveront preneurs, lecteurs, pour le plus grand plaisir de tous, au moins deux fois par semaine, le tout étant ouvert à la critique et la discussion, car c’est bien le but, à savoir lancer le débat ! Et tant pis si l’une ou l’autre faute d’orthographe s’immiscent Donc, UN, DEUX, TROIS, c’est parti …….

Quelle fut longue, cette trêve pour nos couleurs ! Alors que, d’ordinaire, elle ne dure que de mai à fin juillet, cette fois, les supporters des rouges ont dégusté jusqu’à la lie.

Mais qu’importe, c’est avec un bonheur sans cesse renouvelé et cette fois plus que jamais exacerbé par une trop longue absence, que, TOUS ENSEMBLE, on va regagner notre antre, écharpes au cou, paradis pour les uns mais enfer pour les autres.

Tous avons rêvé d’une équipe … de rêve pour recommencer après cette trêve. Normal, la désillusion et les sarcasmes des uns et des autres en étaient la cause principale et nous ont fait mal.

Certes, on est loin du compte, mais l’ensemble tient la route. Car à bien y réfléchir, tout n’était pas à jeter au terme de cette sinistre saison, loin de là. Seuls quelques ajustements et, plus que tout, une envie, une motivation retrouvée autour d’un groupe peu chamboulé pouvaient s’avérer nécessaire pour retrouver une vraie équipe capable d’aller à la  « guerre ».

Nous avons attendu et espéré en vain, Andreijasevic, Kownacki, voir ce médian italien au nom qui n’y ressemblait en rien, mais personne n’est venu, les mauvaises langues tout autant que l’argent ayant fait capoté le travail de l’ombre de notre Direction. A la place, nous avons vu revenir Pocco, Mpoku, et c’est tant mieux, au final, car ceux-là au moins ne sont pas venus pour se reposer ou se servir de notre club comme d’une rampe de lancement, mais bien au contraire pour ranimer la flamme bien éteinte en avril dernier.

Je dirais donc que, pour une fois, la direction a bien travaillé. Il était temps. Certes, le nouvel entraineur, SA PINTO, n’affiche pas un palmarés incroyable. Mais qu’était celui de Michel Preud’homme avant qu’il nous ramène le titre après 25 ans de disette ? Que représentait le nom de Van Haezebrouck avant qu’il n’entraine La  Gantoise sur la plus haute marche du podium ? Que signifiait le nom de René Weiler, voici quelques mois.

Mais à présent, CE SOIR, il faut cesser de rêver. TOUS ENSEMBLE, nous devons nous unir pour ne faire qu’un et supporter notre équipe contre vents et marées.

Tous attendons une victoire, certes, et elle serait la bienvenue. Mais la prudence me dicte de réserver mon pronostic. Après tout, le championnat est encore bien long et ôter un peu de pression à nos joueurs ne pourraient leur faire de tort. Je dirais donc, avant, qu’il ne nous faut surtout pas perdre ce soir, dans ce match de semi gala qui entame notre saison contre un bel adversaire. C’est du reste sans doute mieux comme ça ! Jouer contre un sans grade ou un faire-valoir ne nous a guère réussi par le passé, surtout quand il nous faut évoluer contre une équipe groupée derrière.

Sa Pinto osera t’il oser dès cette première à Sclessin ? Pas sûr non plus, et je me mets à sa place.

Pourtant, la logique voudrait que, pour l’emporter, nous alignons au moins deux vrais attaquants, le premier étant connu. Alors, l’entraineur va-t-il se passer de Belfodil, qui n’est pas vraiment un centre avant, pour mettre un Junior, qui ne l’est pas davantage ? En ce qui me concerne, je pense qu’Emond ou Mmae pourraient mieux faire que notre Belgo-Brésilien, désormais plus une doublure de Paul José. Je ne serais du reste pas plus étonné que ça de le voir rejoindre les Blauw en Zwarte, qui l’ont toujours eu à la « bonne ».

Sa Pinto osera t’il aussi se passer d’un de ces deux médians récupérateurs pour mettre à la place un distributeur, genre Marin ou Déom ? Le choix est délicat, il faut bien en convenir.

Tous, on est impatient et curieux de voir le Standard nouvelle version, jouer ….sans aversion.

Pour cela, il n’y a pas de solution miracle, les nôtres vont devoir faire abstraction des images de la défunte saison, où, à chaque rencontre, une bourde, une nonchalance, voir la malchance, venaient systématiquement contrarier nos plans. Ils doivent tout simplement retrouver ce qu’on appelle, LA CONFIANCE, confiance en eux, confiance en leurs supporters, confiance même aussi … à l’arbitrage.

Je m’en voudrais, avant de conclure, de ne pas faire mention d’un certain OCHOA. A tort ou à raison, nos dirigeants ont opté pour ce garçon aux parades spectaculaires ! Très honnêtement, je ne le crois pas supérieur à Gillet, qui doit bien l’avoir mauvaise d’être ainsi mis à l’écart après avoir été un des seuls à s’illustrer fin de saison passée. Mais ce dernier a 38 ans ! Ca joue, inévitablement, quand on veut jouer la stabilité pour les 5 années à venir, en faveur du Mexicain. Espérons donc juste que ce dernier soit à la hauteur et que nous, supporters, sauront encore nous montrer un peu patient. Notre équipe ne va pas évoluer sans complexe ainsi du jour au lendemain. Comme tout malade, la revalidation n’est pas loin, en espérant qu’ils en ressortent plus fort … Dans leur tête.

GEROUCHE

Commentaires

Commentaires

3 thoughts on “Après 6 mois d’attente, que peut-on attendre du Standard ce soir ?

  1. Le match face à Malines était trop laxiste de la part de Belfodil et de Goreux notamment et les phases offensives manquaient de clarté malgré la bonne partie de Orlando SA. On attend une équipe plus consistante face à Genk et en jouant à la maison.

Laisser un commentaire

Top