Vous êtes ici
Home > Walfoot > Anderlecht et le Standard hors du top 6 : personne ne devrait s’en réjouir

Anderlecht et le Standard hors du top 6 : personne ne devrait s’en réjouir

Après neuf journées de championnat, soit trop longtemps pour n’en tirer aucun bilan, le constat est terrible : ni Anderlecht, ni le Standard, ni Gand, ni Genk ne font partie du top 6. Une situation qui ne devrait réjouir personne.

Impossible, évidemment, de demander aux supporters d’Anderlecht de ne pas railler ceux du Standard après un Clasico gagné. Difficile de demander aux supporters de Bruges de ne pas se réjouir de l’état de La Gantoise et d’Anderlecht, rivaux hors du top 6 à l’heure actuelle. Et pourtant, la situation devrait tous nous inquiéter.

Où est le subtop ?

Formulons la chose autrement : du top 6 de la saison dernière, trois équipes seulement figurent actuellement en position d’accession aux play-offs : le Club de Bruges et le Sporting de Charleroi, irréprochables en ce début de saison, et un Zulte toujours sérieux. Anderlecht, Ostende et Gand figurent tous plus bas, en très mauvaise posture pour ces deux derniers.

A leur place dans ce top 6 : Mouscron, Saint-Trond et l’Antwerp. Toujours pas de Standard, toujours pas de Genk. Autrement dit : cinq équipes considérées traditionnellement comme faisant partie du top (Anderlecht, Gand, Standard) ou du subtop (Genk, Ostende) belge cravachent en ce début de saison. Ecartons de ces considérations Anderlecht, qui semble sur la bonne pente.

La question est donc posée : y a-t-il encore, en Belgique, un subtop clairement identifiable ? Quand les candidats déclarés au top 6 échouent saison après saison à y accéder, où placer le curseur désignant le subtop belge ? Si cette question paraît accessoire à première vue, elle est loin de l’être.

Car avec tout le respect (et même l’admiration !) que forcent les résultats de Mouscron et de Saint-Trond, il est évident que ces équipes n’ont pas pour objectif de jouer les premières places. Alexis De Sart le déclarait après la défaite contre Charleroi : « On pense aux trente points du maintien ». Même son de cloche chez Fabrice Olinga à Mouscron : « Notre objectif, c’est le maintien ». Voir ces équipes jouer les premiers rôles est rafraîchissant, mais pas forcément bon, à terme, pour le niveau général.

L’Antwerp s’est donné les moyens de ses ambitions et peut donc devenir rapidement une force avec lequelle il faudra compter à l’avenir. Mais il faut s’inquiéter sincèrement de voir un club comme Ostende, qui a investi dans une nouvelle tribune et a attiré des joueurs de renom récemment comme Proto ou Lombaerts, se traîner en fond de classement.

Il faut s’inquiéter de voir Gand, récent champion et occupant le plus beau stade de Belgique, se morfondre à ce point – rappelons-nous que ce club, il y a peu, était notre meilleur représentant européen. Il faut s’inquiéter également de voir le Standard, dont on connaît les capacités à se sublimer en Europe et dont la réputation est réelle (comment, sinon, attirer chaque année des stars comme Ochoa ?), ne pas réussir à atteindre ses objectifs.

Tout le football belge aurait à gagner de voir ces équipes jouer à leur meilleur niveau. Car des playoffs impliquant les équipes composant actuellement le top 6 seraient bien tristes et attireraient moins le regard à la fois du public (d’où des rentrées d’argent moindres) et de l’étranger. De quoi remettre rapidement en question le système actuel de notre championnat … ce qui, pour le coup, ferait plaisir à beaucoup.

Read more: https://www.walfoot.be/fra/news/lis/2017-10-02/anderlecht-et-le-standard-hors-du-top-6–personne-ne-devrait-sen-rejouir#ixzz4uLgSpvsO

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Top