Adrien Trebel sous le charme de Sclessin: « Il faut venir au stade pour comprendre la ferveur des supporters »

Ce n’est un sacré pour personne, les supporters du Standard sont réputés pour être très bruyants. Et même lorsque l’on vient d’un club comme Nantes, où le public est très chaud, ça reste impressionnant. C’est du moins ce que l’on peut croire suite aux propos d’Adrien Trebel.

Dans une interview accordée à nos confrères de So Foot, le joueur français a notamment évoqué son avenir. Que les fans du Standard se rassurant, le milieu de terrain ne devrait pas quitter le bord de Meuse cet été : «  Quand j’ai signé ici, le deal c’était de faire deux saisons. Après tout est possible, et comme on dit, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer dans le football. Et comme tout le monde, je lis la presse, je vois passer des infos, des rumeurs aussi sur Internet, mais je ne m’occupe pas de ça. Je fais confiance à mon agent pour gérer tout ça. Ce qui est sûr, c’est que j’ai la tête à Liège. »

Car si Adrien Trebel se sent bien à Sclessin, c’est en partie pour ses supporters. Bien qu’il ait connu le stade de Nantes, réputé très chaud, le joueur liégeois doit admettre que ceux du Standard sont encore un niveau au-dessus : « Les supporters nantais ont toujours été derrière moi, ils m’ont toujours soutenu, dans les bons comme dans les mauvais moments. Je me suis toujours arraché sur le terrain, donc je pense qu’ils aimaient ça chez moi. Mais j’ai aussi le droit à ma chanson ici à Liège ! Comme à Nantes, ils chantent : « Il est rouquin, il est rouquin, il est rouquin mais on l’aime bien ! » Les supporters sont géniaux à Liège ».

Il poursuit : « L’ambiance à Sclessin n’a rien à voir avec la Beaujoire ! C’est plus impressionnant ici. Il faut vraiment venir au stade pour comprendre la ferveur des supporters. Ils ne s’arrêtent pas une seule seconde pendant 90 minutes. Ils donnent tout, tout le temps ».

Bref, que des compliments…

Commentaires

Commentaires




Laisser un commentaire